Démarches auto-entrepreneur
>
Devenir auto-entrepreneur
>
Devenir prothésiste ongulaire à domicile auto-entrepreneur

Devenir prothésiste ongulaire à domicile auto-entrepreneur

Un prothésiste ongulaire se charge d'embellir les ongles de ses clients, soit à l'aide de vernis coloré, soit à l'aide de capsules ou de chablons. Certains prothésistes indépendants ouvrent des bars à ongles ou interviennent dans des salons d'esthétisme ou de coiffure. D'autres professionnels font le choix de se déplacer chez leurs clients. Ils adoptent alors souvent le statut simplifié de la micro-entreprise aussi nommée auto-entreprise.

Devenir prothésiste ongulaire à domicile auto-entrepreneur

1 - Devenir auto-entrepreneur prothésiste ongulaire sans diplôme
2 - Les assurances de la prothésiste ongulaire à domicile indépendante
3 - Devenir prothésiste ongulaire à domicile auto-entrepreneur : l'immatriculation
4 - Prothésiste ongulaire auto-entrepreneur, le salaire
5 - Prothésiste ongulaire à domicile en micro-entreprise, les obligations comptables

1 - Devenir auto-entrepreneur prothésiste ongulaire sans diplôme

Dans un courrier de janvier 2016, la secrétaire d'Etat chargée du commerce et de l'artisanat a précisé que "l’activité de prothésiste ongulaire non assortie de prestation de manucure n’est pas soumise à l’obligation de qualification professionnelle".  Avant cette date, il était exigé d'avoir un CAP esthétique-cosmétique ou 3 ans d’expérience professionnelle.

Cependant, des formations existent afin d'obtenir une certification de prothésiste ongulaire et acquérir notamment des connaissances solides en matière d'hygiène. Ces formations sont enregistrées au niveau V du RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles).

Point d'attention : à défaut de diplôme ou d'expérience en esthétisme, le prothésiste ongulaire ne peut réaliser ni manucure, ni modelage ou gommage des pieds ou des mains.

2 - Les assurances de la prothésiste ongulaire à domicile indépendante

Aucune assurance n'est obligatoire pour le prothésiste ongulaire à domicile en micro-entreprise. Cependant, certaines assurances sont fortement recommandées :
- l'assurance de responsabilité civile professionnelle aussi nommée RC pro couvrant les dommages corporels ou matériels causés aux clientes ou à des tiers,
- la protection juridique, pour avoir des conseils et une prise en charge des éventuels frais de justice, en cas de litiges avec une cliente à la suite d'une infection ou d'une déformation de l'ongle, par exemple,
- une assurance auto adaptée à un usage professionnel du véhicule.

prothésiste ongulaire

3 - Devenir prothésiste ongulaire à domicile auto-entrepreneur : l'immatriculation

Pour devenir prothésiste ongulaire en micro-entreprise, l'indépendant doit s'immatriculer à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat (CMA) avec l'aide d'un formaliste ou du Centre de Formalité des Entreprises (CFE).

Le micro-entrepreneur va alors être inscrit au Répertoire des Métiers (RM). Dans les jours suivants cette inscription, l'INSEE va envoyer à l'adresse de domiciliation de la micro-entreprises, ses identifiants (SIREN, SIRET, code APE). Et pour justifier avoir effectué l'immatriculation de son entreprise, le prothésiste ongulaire peut produire son extrait D1, un document disponible en ligne.
Par ailleurs, sauf s'il ne travaille que dans sa commune, le spécialiste des ongles se déplaçant chez ses clients doit avoir une carte d'artisan ambulant, cette carte devant être demandée à la CMA.
Et, une inscription au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) tenu par les greffes des tribunaux de commerce est obligatoire, en cas de vente de produits aux clientes (limes, vernis...).

4 - Prothésiste ongulaire auto-entrepreneur, le salaire

Le prothésiste ongulaire ne perçoit pas un salaire mais encaisse un chiffre d'affaire. Dans le cadre du régime micro-social et du régime micro-fiscal, il va régler des charges sociales sur ce CA et payer l'impôt sur le revenu.

Le chiffre d'affaire HT encaissé est à déclarer, au choix du prothésiste micro-entrepreneur, tous les mois ou tous les trimestres à l'URSSAF. Les cotisations sociales sont alors à régler au taux de 22% et au taux de 12,8% pour l'éventuelle activité d'achat-vente. Le CA est également à reporter sur la déclaration d'impôt du foyer (formulaire 2042C Pro). Un abattement forfaitaire de 50% est alors appliqué (71% pour l'éventuelle activité commerciale). Le CA du prothésiste est à intégrer ensuite au revenu du foyer. Cependant, le prothésiste ongulaire en auto-entreprise peut opter pour le versement libératoire de l'impôt sur le revenu. Attention cette option en 2021 est réservée aux contribuables, dont le revenu de référence 2019 par part ne dépasse pas 27519 €.

A noter : en moyenne, le prothésiste ongulaire à domicile facture sa prestation entre 25 et 70 €.

5 - Prothésiste ongulaire à domicile en micro-entreprise, les obligations comptables

Les obligations comptables du prothésiste ongulaire auto-entrepreneur sont réduites, tant que son chiffre d'affaire ne dépasse pas 72500 € pour la prestation artisanale et 176200 € pour l'éventuelle activité commerciale. En cas de dépassement pendant 2 années consécutives, le micro-entrepreneur passe automatiquement en entreprise individuelle.

Le poseur de vernis auto-entrepreneur doit tenir un livre des recettes et éventuellement un livre des dépenses, s'il a une activité complémentaire d'achat-vente. Et une facture doit être remise, dès lors que le montant de la prestation atteint 25 € ou si le client particulier en fait la demande.

Quant à la TVA, le prothésiste ongulaire micro-ongulaire, sauf décision contraire de sa part, travaille en franchise de TVA. Il ne récupère pas la TVA et ne la facture pas à ses clients, ce qui lui donne un avantage compétitif. Cependant, la TVA est due si le CA dépasse 34400 € avec une tolérance à 36500 €, pendant 2 ans. Pour les activités commerciales, ces seuils sont portés à 85800 et 94300 €.

A noter : l'ouverture d'un compte bancaire dédié en auto-entreprise n'est obligatoire, que si le chiffre d'affaire dépasse 10.000 € pendant 2 années consécutives.

FAQ

Je vais effectuer les démarches pour devenir prothésiste ongulaire en auto-entrepreneur. Est-ce que je dois suivre le stage de préparation à l'installation ?

Depuis la loi PACTE de mai 2019, le stage de préparation à l'installation dispensé par les CMA est facultatif. Cependant, suivre ce stage permet d'avoir une formation aux bases de la gestion d'entreprise.

Je m'installe en tant que prothésiste ongulaire à domicile en tant qu'auto-entrepreneur. Est-ce que je peux bénéficier de l'ACRE ?

L'Aide à la Création et Reprise d'Entreprise (ACRE) à demander à la création permet de bénéficier d'un taux réduit sur ses cotisations sociales, pendant 1 an. Ce dispositif est réservé principalement aux jeunes de moins de 26 ans et aux demandeurs d'emploi.

Devenir auto-entrepreneur
rapidement et facilement

Créer mon auto-entreprise
This is some text inside of a div block.
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.